12 Invocations prophétiques

Douzième invocation

mercredi 18 août 2010, par Madani

Toutes les versions de cet article : [عربي] [Français]


Ibn Mas‘ūd rapporta : j’entendis le Messager d’Allāh dire à ses Compagnons :

Ne pourriez-vous pas recevoir une promesse d’Allāh, chaque matin et chaque soir ?

Oh Messager d’Allāh ! De quoi s’agit-il ! Demandèrent les Compagnons.

Le Prophète, sur lui bénédictions et salut, répondit :

A chaque matin et à chaque soir, on dira :

Mon Dieu !

Oh Créateur des Cieux et de la terre !

Oh Connaisseur de ce qui est voilé et de ce qui est manifeste !

Dans cette vie, je T’assure que j’atteste :

Qu’il n’y a de divinité hormis Toi

Que Tu n’as nul associé !

Que Muhammad est Ton serviteur et Messager !

Ne me livre pas à moi-même !

Si tu me livre à moi-même, je m’éloignerais du Bien et m’approcherais du Mal.

Je ne fais confiance qu’à Ta Miséricorde.

Donne-moi une Promesse que Tu tiendras le Jour du Jugement dernier.

Tu ne manques pas à Ta Promesse.

Lorsqu’on prononce cette invocation, Allah apposera son sceau et la mettra sous le Trône. Le Jour du Jugement dernier, un ange criera : où sont ceux qui ont sollicité une promesse auprès d’Allah ?

Qu’ils se lèvent et qu’ils entrent au Paradis !

Al-Hākim et al-Dhahbi considèrent ce hadith comme authentique.

Transcription :

Qāla Ibn Mas‘ūd : sami‘tu Rasūla Allāh ṣallā Allāh ‘alayhi wa sallama yaqūlu li-aṣḥābihi :

Aya‘jizu aḥadukum an yattakhidha kulla ṣabāḥin wa masā’in ‘inda Allāh ‘ahdan ? qīla : yā Rasūla Allāh wamā dhāka ?

Qāla : yaqūlu ‘inda kulli ṣabāḥin wa masā’in :

Allāhumma fāṭira s-samawāti wa l-arḍi, ‘ālima l-ghaybi wa sh-shahādah, innī a‘hadu ilayka fī hadhihi l-ḥayāti bi-annī ashhadu an lā ilāha illā anta waḥdaka lā sharīka laka, wa anna Muḥammadan ‘abduka wa Rsūluka !

falā takilnī ilā nafsī, fa-innaka in takilnī ilā nafsī tubā‘idunī mina l-khayri, wa tuqarribunī mina shsharri !

wa innī lā athiqu illā bi-raḥmatika, faj‘al lī ‘indaka ‘ahdan, tuwaffīnīhi yawma l-qiyāmah, innaka lā tukhlifu l-mī‘ād.

Fa-idhā qāla dhalika ṭaba‘a Allāh ‘alayhā ṭāba‘an wa waḍa‘ahā taḥta l-‘arsh. Fa- idhā kāna yawmu l-qiyāmah nādā munādin : ayna alladhīna lahum ‘inda Allāh ‘ahdun ? fa-yaqūmu fa-yadkhulu l-jannata.

Qāla l-Hākim : hadhā ḥadīthun ṣaḥīḥu l-isnād wa lam yukhrijāh, wa qāla al-Dhahbī fī t-tlkhīṣ : ṣaḥīḥun. Wa akhrajahu al-imāmu Aḥmad fī l-musnadi bi-lafḍhin ākhara marfū‘an.


Traduction A. Madani




Envoyer un message

Facebook