Allah ! Ô ! Lumière sur lumière

Docteur Salah Khelifa

dimanche 16 novembre 2008, par Madani

Toutes les versions de cet article : [عربي] [Français]


Allah ! Ô ! Lumière sur lumière

Allah ! Ô ! Lumière sur lumière,
De toi jaillissent toutes les lumières
Dans le dévoilement, tu parais caché,
Absent des regards ; Mais l’homme de bon sens ; S’est égaré dans ta beauté
Tu t’es manifesté ; Sous des couleurs
Que nul ne peut compter,
Et chaque couleur, tu l’as faite parfaite.
Nous te voyons, quand à nous,
De façon évidente, à travers les hommes. D’ailleurs toutes les créatures
Sont la preuve de ton secret bien gardé.
N’as-tu pas ordonné
A la contingence et au temps d’être ; Et ils furent. Tout titre son essence
De ta lumière pré-éternelle,
De ton secret caché. De la présence du Quddus
Les verres s’étaient aussi multipliés
Comme fleurs sauvages aux champs,
Comme roses au jardin, Et moi, j’en suis ivre, Ivre de lumière,
De beauté lumineuse qui éclaire, comme chandelle.
Et mon cœur vers la lumière, s’était penché, Tant il était attiré par sa magnificence. A-t-elle sa pareille,
Cette lumière rayonnante ?
Dans sa beauté splendide ?
Le bien aimé en est enveloppé
Comme un jeune marié paré
Dans ses meilleurs habits de noces.
Et nous, nous avons atteint
Ce à quoi nous aspirions,
Quand la lumière s’était manifestée,
Provenant du fond de la pré-existence,
Pour ressusciter les esprits ; La terre et le ciel sont La lumière de la vérité manifeste ;
Sont le reflet de l’essence suprême. Toutes les créatures palpables et impalpables ;
O ! Toi, si tu veux comprends mes paroles,
Si tu veux parvenir à l’intelligence des choses, Écoute-moi bien, Car de ma bouche sort la vérité. O ! Toi qui comprends mes paroles
Toutes les créatures sont Les symboles d’Allah Seul l’homme de raison
Et de volonté arrivera A réaliser en Allah ;
Oui ! Il pourra boire alors ; Le vin pur dans les verres ; Du salut ; Le vin qui résorbera toute angoisse ;
Engendrée par la futilité de l’existence ; Ainsi on pourra contempler
La face sublime du créateur, Dans le miroir de l’Adoré, De l’un, de l’invincible,
De l’essence la plus majestueuse
O ! Vous ! Bénissez l’homme à la couronne Celui qui a toujours dit la vérité,
Notre prophète qui nous révéla La voie d’Allah ; Quand à Madani, le nécessiteux,
Il aspire au bien dans les deux-demeures.

الله يا نور النور



Envoyer un message

Facebook