MORALITÉ ET BONNE CONDUITE
Vous êtes ici : Accueil » BIBLIOTHEQUE » Etudes » Brises de la Connaissance.

Brises de la Connaissance.

D 19 octobre 2011     H 23:07     A Madani    


agrandir

Que puis-je dire face à tant de miracles !

A-t-on suffisamment de preuves scientifiques pour donner à cette malheureuse âme ce qu’il lui faut pour s’épanouir !

Les preuves scientifiques ébranlent notre être, le plus profond.

Une nouvelle que je ne peux décrire !

On n’a point cessé de prouver, avec des arguments irréfutables, que certaines incités portent la solution de bien redoutables fléaux de notre époque !

A titre d’exemple, qui n’a pas entendu des épidémies qui ravagent notre globe ;

La solution en est chez Lui ….

Avec nos faiblesses face à ces vérités scientifiques, j’ai les larmes aux yeux, mais cela est vain devant la grandiose Œuvre divine.

Ce n’est pas celui qui te conduit à des résultats qui ne cessent de transformer eux-mêmes en questions dès que tu les atteints !

Cela définit une position scientifique, de nos jours : le questionnement perpétuel, la quête sans limites, la soif sans cesse, l’acharnement sans relâche,…mais où nous conduit tout ceci ?

Ainsi, la science qui n’indique pas le chemin qui nous mène à Notre Bienaimé est égarement.

Le savoir qui ne sculpte pas une personnalité qui tend à s’approcher vers Lui, nous éblouit et nous jette ensuite dans les oubliettes !

Au sein de cette connaissance, la raison n’est qu’un outil ; le sentiment représente le vrai sens de la vie qui nous guide vers Sa proximité.

Là tu t’épanouis, tu frisonne de clairvoyance et de satisfaction.

Tu sens l’odeur indescriptible, mais reconnaissable de notre Bien-aimé…

Enfin,….tu te rends compte que c’est Lui le moyen et la Fin.

Ainsi l’âme s’apaise et s’embellit en disant :

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme !

la conscience sans science n’est que l’égarement ».

Seigneur !
Accorde à l’âme le savoir véridique qui génère l’espoir, la clarté et montre le lumineux chemin, même au fond des nuits ténébreuses.

Sidi Abd al-Mou’izz.
Lyon.