MORALITÉ ET BONNE CONDUITE
Vous êtes ici : Accueil » BIBLIOTHEQUE » Le saint Coran » Les vertus de sourate al-Waqi‘a (56)

Les vertus de sourate al-Waqi‘a (56)

D 14 octobre 2008     H 18:48     A Madani    


Toutes les versions de cet article : [عربي] [Español] [français]

agrandir
Les vertus de sourate al-Waqi‘a (56)

Parmi les invocations de la voie Madanie, figure la sourate al-Wāqi‘a (sourate 56, l’Echéante), qui est récitée deux fois par jour. Bien que les passages coraniques soient tous de valeur égale, le choix de cette sourate s’explique par les traditions authentiques suivantes :

الشيخ محمد المدني Muḥammad Madani
Madani

1- Al-Tirmidī rapporte qu’Ibn ‘Abbās dit : « Un jour, Abū Bakr al-Siddīq, qu’Allāh l’agrée, dit au Prophète, sallā Allāhu ‘alayhi wa-sallam : « Oh Messager d’Allāh ! tu as vieilli ! Le Messager d’Allāh, sallā Allāhu ‘alayhi wa-sallam, répondit : « [J’ai vieilli à cause de la majesté] des sourates : Hūd [n° : 52], al-Wāqi‘a [n°:56], al-Mursalāt [n° : 77], al-Naba’ [n°:78] et al-Takwīr [n° : 81] ». Al-Tirmidī précise que ce hadith est bon et authentique.

2- La sourate 56, al-Wāqi‘a est parmi les rares sourates nommées par le Prophète, sallā Allāhu ‘alayhi wa-sallam. Par la récitation de cette sourate, nous nous rappelons l’honneur que le Prophète, sallā Allāhu ‘alayhi wa-sallam, a particulièrement accordé à cette sourate en la nommant lui-même.

3- Ibn ‘Abbās, qu’Allāh l’agrée, dit : « Le messager d’Allāh, sallā Allāhu ‘alayhi wa-sallam, dit : « Quiconque récite [régulièrement] la sourate al-Waqi‘a chaque nuit, ne connaîtra jamais le besoin, la pauvreté (sous-entendu matérielle comme spirituelle). Et quiconque récite la sourate al-Qiyāma rencontrera Allāh, au jour du jugement dernier, avec un visage rayonnant tel la pleine lune.

4- Anas Ibn Mālik dit : « Le Messager d’Allāh, sallā Allāhu ‘alayhi wa-sallam dit : « Apprenez sourate al-Waqi‘a à vos épouses. Elle est la sourate de la richesse ».

5- Masrūq (un grand tābi‘ī= disciple d’un Compagnon, mort en 62 de hégire) dit : « Quiconque souhaite voir les nouvelles des [générations] anciennes et récentes, celles des gens du Paradis et de l’enfer, celles des gens de ce bas-monde ou de l’ultime demeure, récite la sourate al-Waqi‘a ».

6- Abū ‘Umar Ibn ‘Abd al-Barr rapporte dans son ouvrage (al-Tamhīd) : « ‘Uthmān rendit visite à Ibn Mas‘ūd lors de la maladie qui le mena à la mort. Il lui demanda : « Tu souffres de quoi ? ». Je souffre de mes péchés, lui répondit-il. ‘Uthmān lui dit alors : « Qu’est-ce que tu espères ? ». Il lui répondit : « la Miséricorde d’Allāh ». Il lui suggère d’appeler le médecin. Ibn Mas‘ūd répliqua : « Le médecin aggravera ma maladie (…). J’ai demandé à mes filles de réciter la sourate al-Wāqi‘a chaque nuit, car j’ai entendu le Messager d’Allah, sallā Allāhu ‘alayhi wa-sallam, dire : « Quiconque récite la sourate al-Wāqi‘a, chaque nuit, ne connaîtra jamais le besoin/pauvreté ».

7- ‘Abd Allāh Ibn Wahb rapporte qu’Ibn Mas‘ūd dit : « J’ai entendu le Messager d’Allāh, sallā Allāhu ‘alayhi wa-sallam, dire : « Quiconque récite, chaque nuit, la sourate al-Wāqi‘a ne connaître jamais le besoin/pauvreté ».

8- ‘Ahmad rapporte que Jābir Ibn Samura dit : « Le Messager d’Allah, sallā Allāhu ‘alayhi wa-sallam accomplissait ses prières comme vous les accomplissez. Cependant, il les allégeait [récitait des sourates plutôt courtes]. Lors de la prière de l’Aube, il récitait la sourate al-Waqi‘a et d’autres sourates semblables ».

9- Abū ‘Abd Allāh rapporte : « Quiconque récite, la veille de vendredi, la sourate al-Waqi‘a, Allah, ainsi que tous les hommes, l’aimeront. Dans ce bas-monde, il ne connaîtra nul besoin, nulle pauvreté et nul fléau ».

10- Ja‘far al-Sadiq, qu’Allāh l’agrée, dit : « Les bienfaits de sourate al-Waqi‘a sont illimités. Si on la récite auprès d’un mort, ses péchés seraient pardonnés. Si on la récite auprès d’un agonisant, Allāh faciliterait la sortie de son âme ».

Qu’Allāh nous aide à apprendre et à comprendre cette sourate bénie.