Miséricorde

dimanche 4 janvier 2009, par Madani

Toutes les versions de cet article : [Français] [Italiano]


 51. Miséricorde.

Soyez cléments avec les gens éprouvés. Ne les prenez pas comme sujet de moquerie. Ne les regardez pas avec un œil de mépris, car la conclusion [de leur vie] est inconnue et c’est elle qui importe.
Etre clément avec ces gens ne contredit pas l’application des peines légales ; au contraire, celles-ci sont miséricorde pour eux.
La clémence consiste aussi à leur trouver des excuses, car peut-être ce péché sera-t-il le dernier et provoquera-t-il leur repentir.
« C’est Lui qui accepte le repentir de Ses serviteurs.
Il efface les mauvaises actions [1] »
« Dieu aime ceux qui reviennent sans cesse vers lui ;
Il aime ceux qui se purifient [2] » .

 52. Prétentions.

Gare aux prétentions, car elles sapent la splendeur du disciple et le jettent dans les abîmes de la vanité. Le cheminant ne doit pas dire : « c’est moi, c’est moi », car, [dire] cela est maladie fatale.
« Mais Dieu est le meilleur Gardien,
Il est Le plus Miséricordieux des miséricordieux
de ceux qui font miséricorde [3] ».

 53. Équité.

Quel que soit son titre, le cheminant dans la voie soufie ne se voit aucun droit sur ses frères. Comme les dents du peigne, tous sont égaux.
Au contraire, il doit servir ses frères avec dévotion, sans surveiller comment ils s’acquittent de leurs obligations envers lui.
Considère cette parole d’Allāh, Exalté soit-Il, adressée à son Messager :
« Abaisse ton aile vers ceux des croyants qui te suivent [4] ».

 54. Invocation.

Les vertus de l’invocation sont innombrables et ses bienfaits sur le cœur sont illimités.
L’invocation est « polissage » du cœur, faisant disparaître toutes ses souillures et impuretés.

 55. Invoqué.

Quiconque invoque Allāh fréquemment, l’Invoqué se révèle à lui et le sort des ténèbres vers la lumière.
Il devient alors invoqué après avoir été invocateur.
« Invoquez-Moi, Je vous invoquerai [5] ».


 56. Coutume.

Plus on exerce une activité, plus on s’y habitue et on s’y sent conforté, que ce soit dans le bien ou le mal.

 57. Durcissement.

L’abus des paroles [même] permises conduit au durcissement du cœur. Lorsque le cœur s’endurcit, se solidifie et devient « tel un rocher ou plus dur encore [6] » , l’exhortation n’a plus d’impact sur lui.

 58. Guerre.

Si l’on s’éloigne d’Allāh, on tombe, sans nul doute, dans l’égarement, puis dans d’autres dérives plus graves encore, pour en arriver (finalement) à déclarer la guerre à la Loi d’Allāh. Qu’Allāh nous en préserve.

 59. Attachement.

Quiconque s’attache à une chose, Allāh le livre à cette chose.

 60. But de la création.

Quiconque se noie dans les vallées du verbiage et lape les rivières de médisance se trouve en perpétuelle errance, sans savoir qu’il est éloigné du Très-Grand Très-Elevé.
Il vaut mieux que l’homme s’attache à son Seigneur et renonce à tout ce qui est autre que Lui autrui, car il n’a été créé que pour Allah.
« Je n’ai créé les Djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent [7] ».


[1Le Coran, XLII, (La Délibération), v. 25 ; D. Masson, Le Coran, II, p. 600.

[2Le Coran, II, (La Vache), v. 222 ; D. Masson, Le Coran, I, p. 42.

[3Le Coran, XII, (Joseph), v. 64 ; D. Masson, Le Coran I, p. 291.

[4Le Coran, XXVI, v. 64 ; D. Masson, Le Coran II, p. 462.

[5Le Coran, II, (La vache), v. 152 ; D. Masson, Le Coran, I, p. 29.

[6Insertion d’un segment du verset 74 de sourate La Vache .

[7Le Coran, LI, (Ceux qui se déplacent rapidement), v. 56 ; D. Masson, Le Coran, II, p. 650.




Envoyer un message

Facebook